Régles de classe traduites en Français

J


Cliquer sur le titre (avec h1) pour ouvrir ou refermer.



Proposition de modification des règles au début 2016 PDF

De nouvelles Règles de Classe existes en version anglaises

elles n'ont  cependant  pas encore été  traduites en français  car  non encore validée  par l' ISAF

D'autre part  leur application  en Europe pose  problème car nos amis Anglais  souhaitent imposer  un mixte

One Design / IRC (voir les différentes réunions  qu'ils tiennent a ce sujet) et en l'absence  de jaugeur..

Ancienne Version officielle des règles de classe J111 applicable le 01 Avril 2012:<hr />

Le J/111 enfin reconnu monotype international par l'ISAF

Le: 06 février 2013


Version Anglaise


J 111 REGLES DE CLASSE INTERNATIONALES

Version 2012 – 02 PDF officiel Version Française Entrée en vigueur : 1er Avril 2012

J 111 REGLES DE CLASSE Page 1

INTRODUCTION :

Cette introduction ne fournit qu’une information informelle ; les Règles de Classe

Internationales du J/111 débutent à la prochaine page.

La Classe J/111 a été créée comme une Classe de conception stricte où la course se

fait entre l’équipage et non entre les bateaux et leurs équipements. L’objectif

fondamental de ces règles de Classe est d’assurer que ce concept soit maintenu.

Les coques, appendices de coques et gréement seront seulement fabriqués, contrôlés

et seront seulement produits par un fabricant approuvé par J. BOATS, INC…

L’équipement est construit conformément au Manuel de spécification de construction

et configuration du J/111. Une fois ces pièces sorties d’usine, elles ne pourront être

modifiées que dans la mesure permise dans la Section C des règles de Classe.

Les mesures de voiles du J/111 sont contrôlées afin de règlementer toutes les

dimensions originelles mais peuvent être fournies par n’importe quel fabricant. Afin de

confirmer la conformité avec les règles de Classe, les voiles doivent être certifiées par

un jaugeur officiel ou par un fabricant ayant l’approbation ISAF In House Certifcation

Ces pièces ne pourront être modifiées que dans la mesure permise dans la Section C

des règles de Classe après qu’un contrôle de certification ait été réalisé.

Les règles qui régissent l’utilisation de l’équipement pendant une course sont

indiquées dans la Section C de ces règles de Classe, dans l’ERS partie I et dans les

règles de courses à la voile.

N’OUBLIEZ PAS :

CES REGLES SONT LES REGLES DE CLASSE STRICTES ; SI IL N’EST PAS

PRECISEMMENT INDIQUE QUE VOUS POUVEZ – ALORS VOUS NE DEVEZ PAS.

LES COMPOSANTS ET LEURS UTILISATIONS SONT DEFINIS PAR LEUR

DESCRIPTION

PARTIE I – ADMINISTRATION

Section A – Général

J 111 REGLES DE CLASSE Page 2

A.1 LANGAGE

A.1.1 La langue officielle des règles de Classe est l’Anglais et en cas de litige au sujet de la

traduction, le texte anglais prévaudra.

A.1.2 Le mot « doit » à un caractère obligatoire alors que le mot « peut » est permissif.

A.1.3 Sauf lorsqu’il est utilisé dans les titres, quand un terme est imprimé en « gras » la

définition dans l’ERS s’applique ; quand un terme est imprimé en « italique » la définition

dans le RRS s’applique.

A.1.4 Les parties en texte bleu sont seulement appropriées une fois que la Classe atteint le

statut ISAF

A.2 ABREVIATIONS

A.2.1 ISAF : Fédération Internationale de Voile

MNA : Membre de l’Autorité Nationale ISAF

ICA : Association de Classe Internationale J/111

NCA : Association de Classe Nationale J/111

ERS : Règles d’équipement des Voiliers

RRS : Règles des Courses de Voile

OSR : Règlementations Spéciales en Mer (www.sailing.org/specialregs)

LM : Fabricant approuvé par J/Boats, Inc

A.3 AUTORITES

A.3.1 L’autorité internationale de la Classe est l’ISAF, qui devra coopérer avec l’ICA pour toutes

les questions en rapport avec les règles de Classe.

A.3.2 Néanmoins, pour toutes les dispositions du présent texte, l’autorité de certification a le

pouvoir de retirer un certificat et devra le faire à la demande de l’ISAF.

A.3.3 Ni l’autorité de certification, ni un jaugeur officiel, un jaugeur international ou un

inspecteur du matériel n’est sous la responsabilité légale en ce qui concerne ces règles

de Classe ou l’exactitude des dimensions. Aucune réclamation de leur part ne sera

recevable.

A.4 ADMINISTRATION DE LA CLASSE

A.4.1 L’ISAF a délégué ses fonctions administratives de la Classe en excluant les voiles de l’ICA

A.4.2 L’ISAF a délégué ses fonctions administratives de la Classe en ce qui concerne les voiles

aux MNA. Les MNA peuvent déléguer tout ou partie de leurs fonctions, comme indiqué

dans ces règles de Classe, à une NCA.

A.4.3 Dans les pays où il n’y a pas de MNA, ou bien où le MNA ne souhaite pas gérer la Classe,

ses fonctions administratives, comme indiqué dans ces règles de Classe, seront

effectuées par l’ICA qui pourra éventuellement déléguer l’administration à une NCA.

A.5 MODIFICATIONS DES REGLES DE CLASSE

A.5.1 Les amendements à ces règles de Classe devront être proposés en conformité avec la

constitution et sont soumis à l’approbation de J/Boats.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 3

A.5.1 Les amendements à ces règles de Classe devront être proposés en conformité avec la

constitution et sont soumis à l’approbation de l’ISAF conformément aux règlements de

l’ISAF.

A.5.2 Les amendements au manuel de configuration devront être proposés en conformité avec la

constitution et sont soumis à l’approbation de J/Boats et de l’ISAF conformément aux

règlements de l’ISAF.

A.5.3 Les amendements au manuel de construction sont soumis à l’approbation de J/Boats et du

Service de Secrétariat Technique de l’ISAF.

A.6 MODIFICATIONS DES REGLES LORS D’EPREUVES

A.6.1 S’applique à tout le règlement des épreuves de l’ISAF 10.5(f)

A.6.2 Seuls les avis de courses ou les instructions de course peuvent changer les règles

suivantes :

(a) besoin de matériel de sécurité supplémentaire en plus des minimums définis dans la

Section C

A.63 Pour les événements autres que national, continental ou Championnat du Monde de

course, les organisateurs peuvent demander au Comité de Direction de faire varier les

règles suivantes:

(a) autorisation d’un groupe de 3 membres d’équipage supplémentaires. Tout changement

devra être affiché dans l'avis de Course au moins 30 jours avant la régate, à moins que

l'unanimité des bateaux inscrits soit d’accord.

(b) augmentation du nombre de voiles transportées et utilisées à bord

A.7 L’INTERPRETATION DES REGLES

A.7.1 L’interprétation de l’ERS sera faite conformément aux règlements de l’ISAF.

A.7.2 L’interprétation des règles de Classe devra être faite par le Comité de Direction de la

Classe.

A.7.2 L’interprétation des règles de Classe devra être faite conformément aux règlements de

l’ISAF.

A.7.3 L’interprétation du manuel de configuration devra être faite par le Comité de Direction de la

Classe et J/Boats en concertation avec l’ISAF.

A.7.4 L’interprétation du manuel de construction devra être faite par J/Boats en concertation

avec l’ISAF.

A.8 REDEVANCE DE LA CLASSE INTERNATIONALE ET PLAQUE DE CONSTRUCTION

ISAF

A.8.1 L’ISAF devra, après avoir reçu la redevance de la Classe Internationale pour la coque,

envoyer la plaque de construction ISAF et un formulaire de mesures aux constructeur de

coques approuvé.

A.9 NUMEROS DE VOILES

A.9.1 Les numéros de voiles devront être délivrés par les MNA.

A.10 DECLARATION DES FABRICANTS DE COQUES

A.10.1 Une déclaration du fabricant devra comporter les informations suivantes :

(a) Classe

(b) Etat du Contrôle Qualité du Fabricant

J 111 REGLES DE CLASSE Page 4

(c) Numéro d’identification de la Coque

(d) Détails du Constructeur / Fabricant

(e) Date d’émission de la déclaration initiale du fabricant

(f) Section D & E – Modification, maintenance et détails des réparations

A.11 VALIDITE DE LA DECLARATION DU FABRICANT

A.11.1 Une déclaration du fabricant devient nulle en cas de :

(a) Changement de n’importe quelle pièce enregistrée sur la déclaration, comme

demandé

(b) Retrait par l’ISAF ou le LM

(c) Délivrance d’une nouvelle déclaration du fabricant

A.12 RE-DELIVRANCE DE LA DECLARATION DU FABRICANT

A.12.1 Le LM peut re-délivrer une déclaration du fabricant pour une coque, si la coque est

conforme aux règles de Classe :

(a) Lorsque c’est infirmé dans l’article A.11.1 (a) ou (b)

(b) Lorsque c’est infirmé dans l’article A.10.1 (f) à sa convenance et tous travaux de

réparation devra être enregistré sur la déclaration rééditée.

(c) En cas de perte

(d) A la demande de l’ISAF

A.13 CONSERVATION DE LA DOCUMENTATION

A.13.1 Le skipper devra conserver l’actuelle déclaration émise par le fabricant.

A.13.2 Une copie de la déclaration du fabricant devra être conservée par le LM et une copie devra

être envoyée à l’ICA

SECTION B – ELIGIBILITE DU BATEAU ET INSPECTION DU

MATERIEL

J 111 REGLES DE CLASSE Page 5

Pour être éligible à la course, le bateau devra se conformer aux règles de cette Section.

B.1 REGLES DE CLASSE ET CERTIFICATION

B.1.1 Le bateau devra :

(a) être en conformité avec les Règles de Classe

(b) avoir une déclaration valide du fabricant

(c) avoir une marque de certification sur toutes les voiles utilisées pour les courses

de Classe

B.2 LES MARQUES DE L’ASSOCIATION DE CLASSE

B.2.1 Un autocollant valide de l’Association de Classe, si requis par le NCA ou l’ICA, devra être

apposé à la coque dans un endroit visible.

B.3 INSPECTION DU MATERIEL

B.3.1 Dans le cas d’un litige lors d’une épreuve alléguant le non-respect des Règles de Classe

et du manuel de construction / spécification où les dimensions précises ne sont pas

indiquées, l’inspecteur du matériel de l’épreuve devra adopter la procédure suivante :

(a) Une mesure de l’échantillon de la pièce contestée devra être faite en prenant la

dimension identique d’un groupe de bateaux ou pièces de l’équipement, choisi

au hasard. (Groupe de contrôle)

(b) La dimension du bateau ou des pièces de l’équipement contestés, prise en

utilisant la même technique que ci-dessus, devra être comparée à l’échantillon.

(c) Si l’une des mesures obtenues à partir du bateau ou de la pièce de l’équipement

contestés est au-delà de la gamme des mesures trouvé dans le Groupe de

Contrôle, le dossier avec les détails des méthodes de mesures et toute autre

information pertinente devra être soumis au Comité de Course.

B.4 Marquage de limitation

B.4.1 Si une épreuve a recours marquage de limitation, ces marques ne devront pas être

enlevées pendant l’épreuve. Si une marque est endommagé ou perdu, cela devra être

reporté au Comité de Course dès que possible.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 6

PARTIE II – CONDITIONS ET LIMITES

L’équipage et le bateau devront se conformer aux Règles de la partie II en course. En cas de conflit,

la section C prévaudra.

Les Règles de la Partie II sont des Règles de Classe fermées.

SECTION C – CONDITIONS DE COURSE

C.1 GENERAL

C.1.1 REGLES

(a) ISAF – Règlementations Spéciales Offshore – Catégorie 4 (voir

www.sailing.org/specialregs)

(b) Partie I de l’ERS – L’utilisation du matériel devra s’appliquer

C.2 PUBLICITE

C.2.1 LIMITATION

La publicité devra seulement être affichée conformément au Code de Publicité ISAF (voir

Règlement ISAF 20)

C.3 EQUIPAGE

Lors d’une course sous ces Règles de Classe, le règlement 22 du Code de Classification

de l’ISAF s’applique. Tous les concurrents du Groupe 1 devront détenir des classifications

valides. Les concurrents qui sont non classés ou dont le classement est expiré seront

considérés faisant partie du Groupe 3. (Les concurrents qui on besoin d’une classification

doivent en faire la demande sur le site internet de l’ISAF www.sailing.org/classification)

C.3.1 LIMITES SUR L’EQUIPAGE

(a) L’équipage devra être constitué d’équipiers de groupe 1 avec un maximum de

un équipier non groupe 1 et d’autant que d’équipier non groupe 1 de plus de 65 ans que

souhaité De plus, l’équipage peut inclure un concurrent non groupe 1 qui est un employé à

temps plein de J Boats Inc. ou un revendeur de J Boats ou le président de la Classe de

J/111.

(b) Aucun membre de l’équipage ne devra être remplacé pendant une épreuve de

5 jours consécutifs maximum ou une épreuve qui a exigé une déclaration de l’équipage

dans le cadre de l’inscription, sans l’approbation du Comité de Course.

C.3.2 LIMITES SUR LE BARREUR

Le barreur devra répondre aux critères suivants sauf en cas d’urgence impliquant la

sécurité du bateau ou de l’équipage, alors le bateau pourra être barré par un membre de

l’équipage. Tout incident de ce type devra être signalé au jury qui aura la possibilité de

pénaliser le bateau. La pénalité peut être inférieure à une disqualification.

(a) Les barreurs autorisés :

(i) Le propriétaire – un équiper qui possède légalement et paie 50% du yacht

et des couts d’équipements ; ou un équiper avec une classification

Groupe 1 qui est au moins un co-propriétaire à 33% dans les achats du

complet du voilier et des couts de fonctionnement.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 7

(ii) Un membre de la famille – un membre direct de la famille du propriétaire

– Groupe 1 – qui est approuvé par le Comité de Direction de la Classe.

(iii) Le locataire – un propriétaire, un membre de la famille, avec une

classification Groupe 1 ou un locataire confirmé par le propriétaire du

bateau pour l’épreuve avec une classification du Groupe 1.

(b) Pour les épreuves de Course de 5 ou moins de 5 jours consécutifs, pas plus de 2

barreurs peuvent être désignés, au moins l’un d’entre eux devra être le propriétaire. 5

minutes avant le départ et jusqu’à la fin de la course, le bateau devra être barré par les

barreurs désignés (excepté pour des absences passagères en cas de besoins personnels

à bord qui ne devront pas excéder plus de 5 minutes – à ce moment là, un membre de

l’équipage du Groupe 1 peut barré)

C.3.3 POIDS

Minimum

Maximum

Le poids total de l’équipage habillé en short et T-shirt

650 kg

 

C.4 L’EQUIPEMENT PERSONNEL

C.4.1 OBLIGATOIRE

(a) Le bateau devra être équipé du minimum standard des Règles Spéciales

Offshore de l’ISAF Catégorie IV

C.5 L’EQUIPEMENT PORTATIF

C.5.1 OBLIGATOIRE

(a) Comme exigé par les Règles Spéciales Offshore Catégorie IV

(b) Une ancre de 4.4kg minimum et l’ancre + la chaine réunis 7.25 kg

minimum. Elles devront être reliées à un bout de 48m minimum – 12mm de

diamètre minimum

C.6 LE BATEAU

Minimum

Maximum

Le poids du bateau (état sec)

4250 kg

Le poids devra être pris sans les voiles et sans l’équipement portatif (cf. au paragraphe C.5)

Si le poids du bateau est inférieur au minimum requis, des poids correcteurs devront être fixés de

façon permanente conformément à l’annexe H.

C.6.2 MODIFICATIONS, MAINTENANCE ET REPARATION

Ce qui suit est autorisé sans autorisation préalable. Sauf mention contraire, les pièces mentionnées

dans cette partie peuvent être obtenues auprès de tout fabricant ou fournisseur.

(a) Electronique / matériel de navigation / matériel de communication peuvent être

installés

J 111 REGLES DE CLASSE Page 8

(b) Les équipements de pont et le gréement peuvent être remplacés sur une base

comparable

C.7 COQUE

C.7.1 MODIFICATIONS, MAINTENANCE ET REPARATION

Ce qui suit est autorisé sans autorisation préalable. Sauf mention contraire, les pièces mentionnées

dans cette partie peuvent être obtenues auprès de tout fabricant ou fournisseur.

MODIFICATIONS

(a) La mise en place des sacs à bout, des supports de manivelle de winch et

autres dispositifs de stockage

(b) La mise en place de chaumards et taquets supplémentaires

(c) L’emplacement, l’installation et le type d’anneau de mouillage

(d) La mise en place de transfilage pour filières et haubans, de rouleau et tout

autre pièce anti ragage

(e) La mise en place de padeyes et pièces de même utilité pour l’utilisation de

barber intérieur ou extérieur d’écoute de foc, la mise en place de rail avec

curseur à piston pour le barber extérieur d’écoute de foc

(f) Barber d’écoute de spi conduit aux embases de chandeliers ou sur padeyes au

maître bau avec des taquets supplémentaires.

(g) Retour du bout de bordure, du cunningham et / ou du hale bas soit vers le

cockpit ou soit vers le côté bâbord et tribord.

(h) Les cales pieds, les poignées de maintien et le matériel antidérapant pour

contribuer à une circulation en toute sécurité sur le pont.

(i) Barre à roue composite de même diamètre

(j) L’utilisation d’une manille ou d’un dispositif similaire pour attacher les écoutes

aux voiles, l’amure au spi, l’amure de grand voile au vit de mulet et le point de

drisse et d’amure du foc à l’enrouleur.

(k) L’utilisation d’un mousqueton ou tout autre dispositif de fixation relié à l’embase

du chandelier pour sécuriser la drisse de spi pendant que le spi n’est pas en

cours d’utilisation.

(l) L’utilisation d’un second taquet ou bloqueur pour les drisses de foc et grand

voile.

(m) L’installation d’un éclairage supplémentaire et de supports d'instrumentation

sur le mât.

(n) L’installation d’aménagement à vocation croisière et les équipements de

confort à vocation navigation à la journée et qui ne favorisent pas la

performance.

ENTRETIEN

(o) L’entretien de routine est autorisé à l’intérieur du bateau

(p) Sous la ligne de flottaison, la coque peut être légèrement poncée afin

d’être préparée pour la peinture, l’antifouling ou le polissage. Les imperfections

mineures sur la surface de la coque peuvent être enduites.

(q) Le cirage et le polissage des surfaces externes de la coque peuvent être faits

au-dessus de la ligne de flottaison.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 9

(r) La surface gelcoatée de la face supérieure de la coque ne devra pas être

enlevée excepté par un léger ponçage avant la peinture.

(s) L’enduit et la peinture de la coque sur le carénage de tête de la quille et à

moins de 100mm des bords de la quille sont autorisés.

(t) Des trous et un renforcement local dans la coque pour le montage du système

de navigation électronique peuvent être faits.

REPARATION

(u) Les rayures de Gelcoat et les endroits légèrement endommagés peuvent être

réparés.

C.8 APPENDICES DE COQUES

C.8.1 MODIFICATIONS, ENTRETIEN ET REPARATION

Ce qui suit est autorisé sans autorisation préalable du LM. Sauf mention contraire, les pièces

mentionnées dans cette partie peuvent être obtenues auprès de tout fabricant ou fournisseur.

MODIFICATIONS

(a) Les imperfections mineures sur la quille et le safran peuvent être enduites en

utilisant des composés tels que le polyester ou les résines Epoxy qui peuvent

avoir une faible densité d’agents épaississant comme les micros -ballons ajoutés,

à condition que la forme standard et les dimensions de la quille et du safran ne

soient pas modifiés.

(b) La quille et le safran peuvent être légèrement poncées dans le but de recevoir

l’antifouling.

(c) Le bord d’attaque de la quille peux recevoir un coupe algue

ENTRETIEN ET REPARATION

(d) Les appendices peuvent être légèrement poncés et ensuite repeint et recouvert.

C.9 GREEMENT

C.9.1 LE MAT

(a) Dimensions

(b) Utilisation

(1) Le mat devra rester fixé au pont et au pied de mat pour toute épreuve d’une

duré de 5 jours consécutifs ou moins.

C.9.2 BOME

(a) Dimensions

Minimum

Maximum

Limites de la largeur des marques Distance du point externe

20mm -

4420mm

J 111 REGLES DE CLASSE Page 10

(b) Utilisation

(1) L’intersection du bord arrière du profil du mât et du haut du profil de la

bôme, chacun en place comme nécessaire, ne devront pas être sous le bord

supérieur de la marque basse du mât si le profil de bôme est à 90° du profil de

mât.

C.9.3 BOUT DEHORS

(a) Utilisation

(1) Quand il est rétracté, l’extrémité avant ne devra pas dépasser plus de

80mm de l’avant de la coque.

(2) Pour sortir le bout-dehors, un bateau devra soit être en train de hisser le

spinnaker de manière continue, porter ou affaler le spinnaker de manière

continue. Dans tous les autres cas, le bout-dehors devra être rétracté.

C.9.4 GREEMENT DORMANT

(a) Dimensions

(b) Utilisation

(1) Les ridoirs ne devront pas être ajustés pendant la course (l’ajustement du

pataras est autorisé)

C.9.5 GREEMANT COURANT

(a) Utilisation

(1) Le gréement courant ne devra pas être utilisé pour tirer le haut du mat vers

l’avant lors d’un bord de portant, tout comme l‘installation d’une drisse de

secours sur le pont avant ou la surtension de la drisse de foc quand celui-ci est

enroulée.

C.9.6 MODIFICATIONS, ENTRETIEN ET REPARATION

Ce qui suit est autorisé sans autorisation préalable du LM. Sauf mention contraire, les pièces

mentionnées dans cette partie peuvent être obtenues auprès de tout fabricant ou fournisseur.

MODIFICATIONS

(a) Un joint d’étanchéité, un ruban adhésif ou autres matériaux peuvent être

ajoutés autour du bout-dehors.

(b) Une latte flexible peut être ajoutée à l’extrémité du bout-dehors pour attraper

l’écoute de spi non utilisé

ENTRETIEN ET REPARATION

(e) L’entretien normal ou le remplacement du gréement courant et installations sur

une base comparable.

(f) Le gréement dormant et le pataras peuvent être remplacés à condition qu’ils

soient conformes aux spécifications définies dans le manuel de configuration.

C.10 VOILES

C.10.1 LIMITATIONS

J 111 REGLES DE CLASSE Page 11

(a) Pas plus de 1 grand-voile, 2 voiles avant, 2 spis asymétriques, 1 foc de brise

(ORC), 1 voile de cap et 1 tourmentin devront être utilisés pendant une

épreuve de 5 jours consécutifs ou moins ou bien lorsque la limitation du

nombre de voiles a été requise dans le cadre de l’inscription.

C.10.2 GRAND-VOILE

(a) IDENTIFICATION

Les lettres nationales et les numéros de voiles devront être conformes aux

RRS sauf lorsqu'ils sont prescrits autrement dans ces Règles de Classe.

(b) UTILISATION

(1) La voile devra être hissée sur une drisse

(2) Le point culminant visible de la voile, projeté à 90° par rapport au mât, ne

devra pas être mis au-dessus du bord inférieur de la marque supérieure du

mat.

L’intersection de la chute avec le haut de la bôme espar, chacune en position

normale, ne devra pas être derrière la face avant de la marque de la limite

extérieure de la bôme.

(3) Le guindant de la grand-voile devra être dans la ralingue du mât ou

attaché à des coulisseaux ou chariots

(4) L’anneau de point d’amure de la grand-voile devra être apposé à la

fixation d’amure appropriée.

(5) L’anneau de point d’écoute devra être joint à la bordure et au bas de la

bôme.

C.10.3 VOILES AVANT ET FOC DE BRISE (ORC)

(a) IDENTIFICATION

Le numéro de voile devra être conforme au RRS sauf lorsqu'il est prescrit

autrement dans ces Règles de Classe.

(b) UTILISATION

(1) Les ralingues de guindant devront être dans la gorge de l’enrouleur.

(2) Le foc devra être relié à l’enrouleur standard.

(3) Le foc de brise (ORC) doit être capable de s’enrouler, sauf dans le cas d’un

étai endommagé, le foc peut être attaché par un moyen secondaire, mais

seulement lorsqu'aucun foc ou spi n’est établi.

C.10.4 TOURMENTIN

(a) UTILISATION

(1) Ne peut pas être utilisé quand un spi ou une autre voile avant est établi

C.10.5 SPI ASYMETRIQUE

(a) IDENTIFICATION

Les numéros de voile devront être conformes au RRS sauf lorsqu'il est prescrit

autrement dans ces Règles de Classe.

(b) UTILISATION

(1) Un bout d’affalage est autorisé à être attaché à la voile

C.10.6 MODIFICATIONS, ENTRETIEN ET REPARATION

(a) Aucune voile ne doit-être modifié ou re-coupé et utilisé sans re-certification

(b) Durant une régate de classe, aucune voile ne peut-être modifié ou re-coupé

J 111 REGLES DE CLASSE Page 12

(c) Si une voile a été perdu ou endommagé, elle pourra faire l’objet d’une

réparation ou d’un remplacement avec l’accord du comité de course ou le

responsable de flotte

(d) Des lattes de n’importe quel matériel devront être placées dans les goussets

sur la grand-voile et peuvent être placées dans les voiles d’avant

SECTION D – COQUE

D.1 GENERAL

D.1.1 REGLEMENTS

(a) La coque devra être conforme aux Règles de Classe en vigueur au moment

de la première certification.

D.1.2 DEFINITIONS

(a) Point de Référence de la coque

Le point de référence de la coque est TBD

D.1.3 IDENTIFICATION

(a) Numéro d’identification moulé dans la coque attribué par un constructeur

approuvé par J Boats Inc

(b) A partir du numéro de coque , une plaque ISAF sera

placée définitivement sur le coté arrière tribord du cockpit.

D.1.4 CONSTRUCTEURS

(a) La coque devra être fabriquée par un constructeur agréé par J Boats Inc

(b) Tous les moules devront être approuvés par J Boats Inc et par l’ISAF

D.1.5 MODIFICATIONS, ENTRETIEN ET REPARATION

Les éléments suivants peuvent être effectués par un LM, ou par quiconque, après qu’une

demande formelle ait été faite auprès du LM et qu’une approbation écrite ait été reçue par

le propriétaire. Cela nécessitera qu’une déclaration du fabricant soit réémise faisant état

des travaux effectués.

MODIFICATIONS, ENTRETIEN ET REPARATION

(a) Si une coque est endommagée et a besoin d’être réparée de toute autre

manière que celle décrite dans la Section C

SECTION E – APPENDICES DE COQUE

E.1 GENERAL

J 111 REGLES DE CLASSE Page 13

E.1.1 REGLEMENTS

(a) Les appendices de coque devront être conformes aux Règles de Classe en

vigueur au moment de la fabrication sauf pour les règles de la Section C où

les règles actuelles priment.

E.1.2 MODIFICATIONS, ENTRETIEN ET REPARATION

Les modifications suivantes peuvent être faite par un LM, ou par quiconque après qu’une

demande formelle ait été faite au LM et qu’une approbation écrite ait été reçue par le

propriétaire. Cela nécessitera qu’une déclaration du fabricant soit réémise.

(a) Si n’importe quel appendice de coque est endommagé et a besoin d’être

réparé d’une manière autre que celle décrite dans la Section C, les détails

devront être enregistrés sur la déclaration de fabricants.

E.1.3 FABRICANTS

(a) Les appendices de coques devront être faits par des fabricants agréé par J.

Boats Inc.

SECTION F – GREEMENT

F.1 PIECES

F.1.1 OBLIGATOIRE

(a) Mat

(b) Bôme

(c) Gréement Dormant

(d) Gréement Courant

(e) Bout-Dehors

F.2 GENERAL

F.2.1 FABRICANT

(a) Les espars devront être fournis uniquement par un fabricant agréé et construits

selon les spécifications de fabrication.

F.2.2 REGLEMENTS

(a) Les espars et leurs installations devront être conformes aux Règles de Classe

en vigueur au moment de la fabrication de l’espar excepté pour les règles de la

Section C où les règles actuelles priment.

(b) Le gréement dormant et le gréement courant devront être conformes aux

Règles de Classe.

F.2.3 MODIFICATIONS, ENTRETIEN ET REPARATION

Les modifications suivantes peuvent être faites par un LM, ou par quiconque après qu’une

demande formelle ait été faite au LM et qu’une approbation écrite ait été reçue par le

propriétaire. Cela nécessitera qu’une déclaration du fabricant soit réémise.

(a) Si n’importe quel espar est endommagé et a besoin d’être réparé d’une manière

autre que celle décrite dans la Section C, les détails devront être enregistrés sur

la déclaration de fabricants.

F.2.4 FABRICANT

(a) Les espars devront être fournis uniquement par un fabricant agrée.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 14

SECTION G – VOILES

G.1 GENERAL

G.1.1 REGLEMENTS

(a) Les voiles devront être conformes aux Règles de Classe en vigueur au moment

de la certification

G.1.2 CERTIFICATION

(a) Le jaugeur officiel ou le « in-house » jaugeur devra certifier que les grand-voiles

et les voiles avant sur le point l’amure et les spis sur le point de drisse ; il devra

signer et dater la marque de certification.

(b) L’ISAF ou un MNA peut nommer un ou plusieurs « in-house » jaugeur pour

mesurer et certifier les voiles produites par le fabricant.

G.1.3 FABRICANT DE VOILES

(a) Aucune licence n’est exigée

(b) Pour les spis, le poids en g/m² du corps de la voile devra être indiqué de

manière indélébile près du point de drisse par le fabricant de voile avec la date et

sa signature ou cachet. Pour les voiles certifiées après le 1er Janvier 2012, le

nom du fabricant ainsi que le style de toile de voile devra être indiqué par le

fabricant de voiles.

G.1.4 J/111 SAIL ROYALTY LABEL

Sera effectif le 1er janvier 2013, chaque voile à l’exception du foc de brise (ORC) et des

voiles de tempêtes devra avoir en permanence fixé sur le point d’amure, une marque

numéroté « sail royalty label ». Ces marques ne seront disponibles qu’auprès de la classe

G.1.5 MODIFICATION, ENTRETIEN ET REPARATION

Si n’importe quelle voile est endommagée et a besoin d’être réparée d’une manière autre

que celle décrite dans la Section C, une re-certification de la voile sera exigée ce qui

peut nécessiter une mesure complète

G.2 GRAND-VOILE

G.2.1 IDENTIFICATION

(a) L’insigne de la Classe, disponible chez J/Boats devra être conforme aux

dimensions et devra être placé en conformité avec le schéma apparaissant dans

l’annexe H-1.

G.2.2 MATERIAUX

(a) Les fibres du tissus devront être composées de plis tissés et/ou de plis stratifiés

faits à partir d’un ou plusieurs des matériaux suivants : polyester, aramide, PEN,

HMPE et fibre de carbone.

(b) Les renforts de la voile devront être fabriqués à partir d’un ou plusieurs matériaux

suivants : polyester, aramide, PEN, HMPE et fibre de carbone.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 15

G.2.3 CONSTRUCTION

(a) La construction devra être : voile souple, pli simple ou pli stratifié.

(b) La voile devra être construite avec au moins un jeu de bande de ris en état

d’usage, ce qui signifie : 1 point adjacent au guindant, 1 point adjacent à la

chute et 4 points correspondants au corps de la voile. Les plus bas points de

bande de ris ne devront pas être situés à moins de 1500mm de la bordure.

(c) La grand-voile devra avoir 5 goussets de lattes sur la chute. Le gousset du haut

devra atteindre sa longueur maximale en s’étendant du guindant à la chute les

autres goussets peuvent être de n’importe quelle longueur.

(d) Les éléments suivants sont autorisés : couture, colles, scotch, ralingues,

anneaux d’angle et platine de point de drisse avec fixations, anneau ou sangle

pour cunningham, patches de renfort de gousset, élastique de gousset,

embout de gousset, coulisseaux de mat et de bôme, nerf de chute avec taquet,

1 fenêtre, bandes de visualisation, penonts et toutes pièces comme autorisées

ou prescrites par les autres Règles applicables.

(e) La chute ne devra pas se prolonger en arrière de la ligne comprise entre :

(1) l’arrière du point de drisse et l’intersection de la chute et le bord supérieur

du gousset le plus proche.

(2) l’intersection de la chute et du bord inférieur d’un gousset et l’intersection de

la chute et du bord supérieur d’un gousset adjacent en-dessous.

(3) le point d’écoute et l’intersection de la chute et le bord inférieur du gousset

le plus proche.

G.2.4 DIMENSIONS

Demi Largeur

Largeur Trois-quarts

Le point haut de la chute de la Grand-voile est défini comme le point

sur la chute à égale distance du point de drisse et du point au troisquarts

de la chute

Largeur haute

Largeur au point de drisse

Point de drisse à l’intersection de la chute et de l’axe du gousset le

plus élevé

Le poids de la grand-voile (sans les lattes)

2400mm

18kg

3080mm

1880mm

1060mm

210mm

2420mm

G.3 VOILE AVANT

G.3.1 MATERIAUX

(a) Les fibres du tissus devront être composées de plis tissés et/ou de plis stratifiés

faits à partir d’un ou plusieurs des matériaux suivants : polyester, aramide, PEN,

HMPE et fibre de carbone.

(b) Le renforcement de la voile devra être fabriqué à partir d’un ou plusieurs

matériaux suivants : polyester, aramide, PEN, HMPE et fibre de carbone.

G.3.2 CONSTRUCTION

(a) La construction devra être : voile souple, pli simple ou pli stratifié.

(b) La voile avant ne devra pas avoir plus de 4 goussets de lattes sur la chute

La matière des lattes est au choix.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 16

(c) Les éléments suivants sont autorisés : couture, colles, scotch, ralingues,

anneaux d’angle, patches de renfort de gousset, élastique de gousset, embout

de gousset, nerf de chute avec taquet,

1 fenêtre, bandes de visualisation, penonts, une bande UV peut-être posée sur

la bordure et la chute pour protéger le foc lorsqu’il est roulé et toutes pièces

comme autorisées ou prescrites par les autres Règles applicables.

(d) La ralingue recommandée est de 4.5mm pour être adapté à la gorge du profil

d’enrouleur

G.3.3 DIMENSIONS

Minimum

Maximum

Longueur de Guindant

Perpendicularité au Guindant

Demi-Largeur

Largeur Trois-quarts

Largeur au sommet

Irrégularité de la base

Poids de la voile avant (sans les lattes)

Renforcement primaire et renforcement secondaire

11.5kg

14500mm

4450mm

2400mm

1295mm

100mm

Illimité

G.4 FOC DE BRISE (ORC)

G.4.1 REGLEMENTS

(a) En plus du règlement général, la voile devra être conforme aux Règlementations

Spéciales Offshore de l’ISAF pour un foc de brise

G.5 SPI ASYMETRIQUE

G.5.1 MATERIAUX

(a) Le tissu du corps de la voile devra être fabriqué à partir de nylon tissé

(b) Au minimum un spi embarqué à bord doit avoir une masse du tissu du corps de

la voile ne sera pas à moins de 40g/m². Si un second spinnaker est embarqué,

la masse du tissu du corp de la voile ne devra pas être en dessous de 36g/m²

G.5.2 CONSTRUCTION

(a) La construction devra être : voile souple, pli simple

(b) Le corps de la voile devra avoir les mêmes plis tissés partout

(c) Ce qui suit devra être adapté : nerf de guindant, bordure et chute ajustable

(d) Les éléments suivants sont autorisés : couture, colles, scotch, anneau d’angle,

anneau pour bout d’affalage, bande de visualisation ; et les pièces comme

autorisées ou prescrites par les autres Règles applicables.

G.5.3 DIMENSIONS

La surface de la voile (« SA ») ne devra pas excéder 130m², d’après la formule :

Surface de la voile = ((longueur de guindant + longueur de chute) x (0.25 longueur de

bordure)

+ ((demi-largeur – 0.5 longueur de bordure) x ((longueur de chute + longueur de guindant)

/3))

J 111 REGLES DE CLASSE Page 17

SECTION H – ANNEXES

H.1 SCHEMA DE L’INSIGNE DE LA VOILE

L’insigne de Classe du J/111 devra être en bleu foncé (ou blanc sur les voiles en carbone)

avec des dimensions globales d’environ 525 x 900mm et il devra être apposé sur les deux

cotés de la grand-voile du J/111 avec les barres presque perpendiculaires à la ligne entre

le haut et le centre de la bôme et entre le haut et entre les deux goussets supérieurs.

H.2 MODELE DE FORMULAIRE DE LA DECLARATION DE L’EQUIPAGE J/111

Identité ISAF du membre de l’équipage

Grade

Expiration du Grade

Prénom

Nom

 

H.3 LOCALISATION DES POIDS CORRECTEURS

Les poids correcteurs devront être placé sous l’assise tribord de carré.

PARTIE II – REGLEMENTS DES EPREUVES

Ces règles devront être invoquées individuellement par l’avis de course ou par les instructions de

navigation.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 18

La valeur par défaut est que ces règles ne s’appliquent pas. L’avis de course devra déclarer que

« Les Règles de Classe du J/111 Section I ….. sont à respecter ». Pour toutes épreuves, le

paragraphe I.1 ne sera pas à respecter étant une règle consultative.

SECTION I

I.2 LIMITES DE POIDS DE L’EQUIPAGE

L’avis de course peut invoquer les Règles de Classe I.2.1, I.2.2 ou I.2.3 pour remplacer les

Règles de Classe C.3.3 ; le calendrier des pesées devra être inclus dans le NOR ou être

affiché sur un panneau d’affichage officiel.

I.2.1 POUR LES EPREUVES AVEC UNE PESEE PRE-REGATE

Miminum

Maximum

Poids total de l’équipage au moment de la pesée en short et T shirt

650kg

Les protestations pendant la régate pour infractions à la Règle de Classe C.3.3 ne seront

autorisées par aucun concurrent.

Les remplacements des membres de l’équipage sont permis, sous réserve de la décision

du Comité de Course, et devront être la seule raison pour une re-pesée.

I.3 BATEAUX DE SOUTIEN

Le soutien individuel ou les bateaux des entraineurs ne devront avoir aucun contact de

toute nature incluant :

(i) la communication par radio, le téléphone, un signal vocal, un signal visuel de

toute sorte (ex : placement tactique, utilisation de drapeau et/ou différentes

couleurs de vêtements) ou

(ii) le transfert de l’équipage, du matériel ou des fournitures, le bateau de course est

enregistré à partir du moment où il quitte son quai d'amarrage et chaque jour

jusqu'à ce que le bateau ait fini la course journalière.

Malgré ce qui précède, (i) en cas d’arrivée tardive de l’équipage, de la nourriture et des

boissons peuvent être transférés au bateau avant la première course de la journée ; et (ii)

un membre de l’équipage peut être transféré dans le cas d’une urgence personnel

imprévue.

Les infractions à cette Règle entraineront une pénalité pour le bateau associé au bateau

de soutien. Cette pénalité peut être soit des sanctions ou une disqualification, au bon

vouloir du Comité de Protestation ou Jury.

J 111 REGLES DE CLASSE Page 19


Le Jouet sous spi dans la brise